La scierie de Machet
par Alain GERARD
Ancien maire de Val-et-Châtillon

Mise à jour : Janvier 2015

Lieux de tournage des grandes gueules

Si le lieu de tournage principal du film fut sans conteste Le Cellet près de Gerardmer dans les Vosges, beaucoup de scènes cultes furent tournées à près de 100 kms de là, en Meurthe-et-Moselle !

17 Depuis le chef-lieu de canton Cirey-sur-Vezouze, deux vallées nous emmènent sur les hauteurs vosgiennes. Celle dite de la vallée du Val qui même à Machet, et celle dite de la vallée de Châtillon, dite aussi vallée de Saussenrupt ou encore vallée de Ste-Catherine. C'est dans cette vallée de Saussenrupt qui monte tout droit au Roule Bacon, tout près du Donon, que se situent plusieurs endroits de tournage du film « Les grandes gueules ».

L'un d'entre-eux est le lieu de la rencontre, en 1965, de Lino Ventura aux commandes du loco forestier, et de Marie Dubois avec son estafette. Un autre est le lieu de la scène dite « de la bagarre du torrent », avec Bourvil, Lino Ventura, Roland, Jess Hahn et les autres.

18 D'autres scènes forestières, cheminement du train forestier, abattages, lieux de chargements, etc. ont également été tournées dans cette vallée. Ici, nous sommes toujours en Meurthe-et-Moselle, en limite des communes de Val-et-Châtillon et de Bertrambois, nous sommes dans le piémont vosgien, celui des Basses Vosges. Pourtant, que ce soit José Giovanni – auteur du roman « le haut fer », à l'origine du film – ou Robert Enrico le réalisateur, les acteurs ou les commentateurs, tous disaient être dans les Hautes Vosges ! C'est dire combien ils étaient touchés et impressionnés par les lieux (1).

210 Je me suis souvent dit que les vosgiens (toujours au sens massif) auraient été bien inspirés d'ériger une stèle à la gloire de José Giovanni. Car en 1964, il y a près de 57 ans, il avait déjà détecté des singularités qu'il jugeait suffisamment fortes et enracinées pour en faire un roman, puis un film. Car le film, c'est bien plus que la présence des acteurs « monstres sacrés » que sont Bourvil, Lino Ventura, Marie Dubois et tant d'autres. Le film, c'est le témoignage de l'activité forestière d'une époque (bûcheronnage, schlittage, sciage, etc.); c'est la mise en valeur des paysages et du patrimoine du massif vosgien, de l'eau force motrice..., et ce tout, c'est un monument ! Depuis, aucune œuvre cinématographique ou télévisuelle n'a fait mieux !

Gérardmer - Le Cellet Retour ...

(1) Ces lieux étant situés en forêts privées, ils ne sont accessibles qu'à pied, si possible guidé par le Club Vosgien local